MeMo

Riche de presque trois cent objets : livres, jeux, affiches, cahiers, le Fonds MeMo a été constitué à l’initiative du Master de Création éditoriale des littératures générales et de jeunesse (CELJG, UFR Lettres Langues et Sciences Humaines – Université Blaise-Pascal) qui en a financé l’acquisition initiale en 2013.

Il est conservé au centre de documentation de la Maison des Sciences de l’Homme de Clermont-Ferrand et enrichi par l’achat de la trentaine de nouveaux titres publiés chaque année.  

A travers une production éditoriale sobre et innovante les éditions MeMo mettent en avant quelques grandes problématiques de l’histoire du livre : l’objet-livre, le rapport image-texte, le statut d’auteurs-illustrateurs ou le public destinataire. L’éditeur donne à ses auteurs toute la liberté d’exploiter le potentiel de création dans l’espace de l’album.

La maison d’édition fondée par Christine Morault et Yves Mestralet en 1993 a une dimension artisanale puisant dans le savoir-faire des imprimeurs-éditeurs traditionnels. La fabrique MeMo est une aventure collective de production d’objets-livres marquée par une forte présence auprès des créateurs, entrepreneurs et acteurs culturels de Loire-Atlantique.

En matière de littérature jeunesse, la fabrique MeMo, effectue un travail patrimonial autour du livre pour les enfants à travers les rééditions de grands classiques français ou étrangers.

Tous les documents imprimés du fonds MeMo (ouvrages, affiches…) sont signalés dans le catalogue de la bibliothèque ainsi que dans le SUDOC.

Le fonds peut être consulté sur place uniquement, aux horaires d’ouverture de la bibliothèque.

Les éditions MeMo ont fait l’objet d’une journée d’étude organisée par le CELIS (Centre d’Etude et de Recherche sur les Littératures et la Sociopoétique) et le CELGJ en 2016 à la Maison des Sciences de l’Homme de Clermont-Ferrand.

AFFICHE_JOURNEE_MeMo-1

Le fonds MeMo fait partie des quatre fonds conservés dans le cadre du projet original de constitution de fonds éditoriaux de livres de jeunesse développé par le Master de Création Éditoriale des Littératures de Jeunesse et Générales.

Christian Bruel

Le fonds Christian Bruel rassemble l’ensemble des publications des deux maisons d’édition créées par Christian Bruel : Le sourire qui mord (1976-1995) et Être Editions (1997-2009) et  soit environ 250 documents imprimés. Il est également composé de documents d’archives, témoins de l’aventure éditoriale de Christian Bruel.

Acquis auprès de l’éditeur en 2010 par le master de création éditoriale générale et de jeunesse (CELGJ) de l’Université Blaise Pascal, il est conservé au centre  de documentation de la Maison des Sciences de l’Homme.

Plaquette de présentation du collectif  "Pour un autre merveilleux" (né en avril 1975) et de la jeune collection des "livres du Sourire qui mord", réalisée entre juillet 1976
Pour un autre merveilleux : une collection de livres différents pour les enfants.-Paris : Les livres du sourire qui mord, [1976-1977]

Il s’agit de l’ensemble documentaire le plus important consacré à Christian Bruel. Il comprend en effet la quasi exhaustivité des ouvrages qu’il a édités, notamment des ouvrages aujourd’hui épuisés ainsi qu’un certain nombre de documents imprimés d’ordinaire rarement conservés comme les catalogues des éditions ou les petits supports de communication (cartes postales, marques-pages…).Le fonds Christian Bruel fait partie des quatre fonds conservés dans le cadre du projet original de constitution de fonds éditoriaux de livres de jeunesse développé par le Master de Création Éditoriale des Littératures de Jeunesse et Générales

Informations pratiques :

  • Catalogue du fonds Christian Bruel
  • Tous les documents imprimés (ouvrages, affiches…) sont signalés dans le catalogue de la bibliothèque ainsi que dans le SUDOC.
  • Les archives font l’objet d’un signalement séparé dans CALAMES (catalogue en ligne des archives et manuscrits de l’enseignement supérieur).

Le fonds peut être consulté sur place uniquement, aux horaires d’ouverture du centre de documentation.

Ipomée

Le fonds Ipomée est composé de la centaine d’ouvrages publiés par la maison d’édition Ipomée (1973-2004).

Il est le fruit d’une acquisition faite en 2009 par le master Création Editoriale de Littérature Générale et de Jeunesse (CEGJ) de l’UFR Lettres Langues et Sciences humaines de Clermont-Ferrand en collaboration avec la bibliothèque universitaire.

Il est conservé au centre  de documentation de la Maison des Sciences de l’Homme de Clermont-Ferrand.

Nicole Maymat a créé la maison d’édition Ipomée à Moulins-sur-Allier en 1973.

Le nom d’Ipomée lui est inspiré par un personnage du livre dont elle est l’auteur :

Le gang des chenilles rouges.

Dès 1977, le travail éditorial se fait en étroite collaboration avec l’imprimeur Dominique Beaufils. En 1991, les éditions Albin Michel, avec qui Nicole Maymat collabore jusqu’en 2004, reprennent le fonds jeunesse des éditions Ipomée.

Passionnée par les mots et les images, Nicole Maymat s’entoure d’auteur(e)s et d’illustrateur(trice)s talentueux comme Frédéric Clément, Claire Forgeot, Alain Gauthier, Laura Rosano, Perre Aronéanu, Certains ouvrages ont notamment été récompensés : L’histoire de Lilas, Grand prix de l‘illustration de Bratislava (Slovaquie) en 1985, L’histoire d’Héliacynthe, Prix européen de littérature de jeunesse de Padoue (Italie) en 1980.

A travers Ipomée, petite maison éditoriale implantée en province, le travail de Nicole Maymat participe à la renaissance éditoriale de l’édition jeunesse des années 1970 : « le printemps de éditeurs » ; un mouvement qui dans la lignée de mai 1968 met en avant des maisons d’édition de taille modeste favorisant une démarche de création militante s’éloignant d’une diffusion commerciale de masse.

Après 2004, Nicole Maymat a poursuivi son travail d’auteur et de directrice de collection chez Albin Michel. Elle est depuis 2010 présidente de l’association « Les malcoiffés » qui organise La biennale des illustrateurs à Moulins.

Les éditions Ipomée ont fait l’objet d’une journée d’étude organisée par le CELIS (Centre d’Etude et de Recherche sur les Littératures et la Sociopoétique) et le master CELGJ  en 2010 à la Maison des Sciences de l’Homme de Clermont-Ferrand.

Le fonds Ipomée fait partie des quatre fonds conservés dans le cadre du projet original de constitution de fonds éditoriaux de livres de jeunesse développé par le Master de Création Éditoriale des Littératures de Jeunesse et Générales.

Informations pratiques :

Le fonds peut être consulté sur place aux horaires d’ouverture du centre de documentation.

Tous les documents imprimés du fonds Ipomée sont signalés dans le catalogue de la bibliothèque ainsi que dans le SUDOC.

Bibli Auvergne

Rattaché à l’UCA, le Centre Régional de Formation aux Carrières des Bibliothèques du livre et de la documentation de Clermont-Ferrand (Bibli Auvergne), fait partie d’un réseau national de 12 centres. Il est financé par le Secrétariat d’Etat de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Ministère de la Culture, l’Université Clermont Auvergne ainsi que par la Direction Régionale des Affaires Culturelles d’Auvergne (DRAC Auvergne).

Bibli Auvergne, propose:

  • Une préparation aux concours des métiers des bibliothèques
  • Des stages, journées d’étude et conférences
  • Une formation professionnelle de base en lien avec la formation d’auxiliaire de bibliothèque
  • Un Diplôme d’université: Des œuvres jeunesse pour des projets de médiation, co-porté par le département de Lettres de l’université Clermont Auvergne

Ces actions s’adressent à toute personne intéressée par les métiers de la culture. L’accès est libre pour les personnels relevant du ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche.

Il collabore avec l’Ecole Nationale Supérieure des Sciences de l’Information et de Bibliothèques (ENSSIB) et les 7 Unités Régionales de Formation à l´Information Scientifique et Technique (URFIST) pour former les professionnels du livre et du multimédia.

http://crfb.univ-bpclermont.fr/

Le Centre de Recherches sur les Littératures et la Sociopoétique (CeLiS)

Le CeLiS réunit des chercheurs en littérature générale et comparée, française et étrangère, et travaille sur divers champs culturels et chronologiques de l’Antiquité à nos jours. L’une de ses orientations majeures est la sociopoétique, c’est-à-dire l’écriture des représentations et de l’imaginaire des interactions sociales, approche qui suppose un regard résolument disciplinaire sur les pratiques littéraires.

http://celis.uca.fr/

Diplôme d’Université  » Des œuvres jeunesse pour des projets de médiation ».

Co-porté par le département de Lettres de l’Université Clermont Auvergne (UCA) et BibliAuvergne, ce DU a pour objectif de donner aux acteurs de la médiation envers les enfants et les jeunes une connaissance des oeuvres de jeunesse et de leur circuit de création, d’acquisition et de valorisation afin de leur donner des outils pour construire des projets originaux, nourris par des rencontres avec des artistes et des professionnels passionnés.

Ce DU permettra également de valider et faire reconnaître des connaissances et compétences déjà acquises et mises en œuvre dans le cadre d’une activité professionnelle.

Le DU représente un volume horaire de 134 h et se compose de 3 unités d’enseignement : histoire des œuvres pour la jeunesse et enjeux actuels; les œuvres pour la jeunesse : panorama de l’offre éditoriale et analyse d’œuvres; la médiation: méthode pour élaborer et financer un projet et retours d’expérience.

Il est accessible aux personnes en activité professionnelle, aux demandeurs d’emploi financés ou pas et à toute personne ayant un projet professionnel en lien avec la médiation des œuvres pour la jeunesse au tarif de 1400€.

Pour les étudiants déjà inscrits à l’UCA, contactez BibliAuvergne.

Le niveau d’étude requis pour accéder au DU est le BAC ou diplôme équivalent; pour les personnes n’ayant pas le BAC une procédure de Validation d’études supérieures sera proposée.

Pour plus d’infos, contactez BibliAuvergne: crfb@uca.fr/04-73-34-66-86

http://crfb.univ-bpclermont.fr/diplome-duniversite-des-oeuvres-jeunesse-pour-des-projets-de-mediation