Archives de catégorie : Fonds thématiques

La collection Bastaire

Disponible en consultation au centre de documentation de la MSH, le fonds Bastaire vient d’un don de Jean et Michel Bastaire qui ont collectionné tout au long de leur vie des documents de littératures populaires. Michel et Jean Bastaire, qui ont rassemblé cette collection à partir des années 1960, ont eu pour ambition de reconstituer la bibliothèque de leur enfance. Nés dans un milieu populaire, laïc et républicain, la lecture a pris très tôt une place importante dans leur vie et la Collection est un hommage au rôle de leurs lectures d’enfance dans la construction de leur vie d’adultes.

trappeurs couverture

Ainsi composé de livres, de romans-feuilletons, d’almanachs, d’illustrés, fascicules, d’albums d’image au encore de manuels scolaires, le fonds Bastaire retrace l’âge d’or de la littérature populaire de 1850 à 1940. La collection est complétée par les archives de Jean Bastaire liées à son travail de collectionneur et d’amateur érudit. Il s’agit non seulement des dossiers d’archives contenant les travaux préparatoires de Jean Bastaire sur ses publications liées au roman populaire mais aussi de tous les ouvrages critiques issus de sa bibliothèque personnelle et couvrant ce champ d’étude.

Ces quelques 7 000 documents présentent une véritable mine d’or. Fragiles pour la plupart, ils servent surtout à la recherche universitaire pour ce qui est de la proto-bandes dessinées ou des journaux destinés à la jeunesse.

En savoir plus sur Jean Bastaire et sa collection, cliquez ici

Fonds Grand prix de l’illustration

Depuis 2017, le Grand prix de l’illustration de Moulins fait don à la MSH de Clermont de tous les albums sélectionnés dans le cadre du prix. Créé par le Conseil général de l’Allier et remis lors du Salon de l’illustration et du livre jeunesse, ce prix a pour objet de récompenser la création dans le domaine de l’illustration. Il récompense une œuvre graphique illustrant un ouvrage pour la jeunesse, édité en France dans l’année qui précède la date de remise du prix et dont la singularité, la force créative et l’esthétique sont à distinguer.

Dans le fonds nous pouvons trouver par exemple ces quelques livres, tous lauréats (respectivement 2017, 2018, 2019).

Un grand jour de rien de Béatrice Alemagna publié chez Albin Michel

 

« Chaque jour ma mère écrit en silence et moi je tue des martiens. Enfin, j’appuie sur un bouton pendant des heures en pensant à mon père. »

Source : Albin Michel

 

 

Promenons-nous dans les bois de Pauline Kalioujny publié chez Thierry Magnier

promenons nous dans les boisUn livre-frise qui se déplie sur 5 mètres de long.

« Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas… ».

« Je mets mes poils. »

« Je mets mes griffes. »

Source : Thierry Magnier

 

Les riches heures de Jacominus Gainsborough de Rebecca Dautremer publié chez Sarbacane

« Je n’ai pas été un héros, et ma vie a été simple. Ce fut une petite vie, vaillante et remplie. Une bonne petite vie qui a bien fait son travail. Je t’ai bien aimée ma petite vie. Tu m’as donné une petite bûche, une patte folle et du fil à retordre, mais je t’ai bien aimée. »

Source : Sarbacane

Tous les documents sont en présentiels à la MSH.

Fonds E.V.E.

E.V.E. pour Enfance. Violence. Exil.


E.V.E. est un fonds thématique consacré aux albums du guerre à destination de la jeunesse. Initié lors du programme du même nom, il a d’abord été financé pour l’Agence nationale de la Recherche entre 2011 et 2013 avant d’être repris par la MSH. Aujourd’hui, E.V.E. essaie de rassembler tous les documents traitants, du point de vue des enfants, des conséquences de la guerre (comme l’exil), des ravages qu’ils peuvent vivre, du deuil, des souvenirs qu’ils ou leur famille peuvent garder. En ces temps de migrations dues à la guerre, ce fonds reste d’autant plus d’actualité.

Tous les documents sont disponibles à la MSH.