Lecture d’albums et parentalité – Quand l’album relie…

Avec Joël Meurie, Direction de la Petite Enfance de la ville de Clermont-Ferrand, Élodie Viannet, coordinatrice à l’ACEPP Auvergne (Association des collectifs enfants-parents-professionnels), Fanny Buffat et Samia Meradji des médiathèques de Clermont Auvergne Métropole.

Table ronde animée par Léo Campagne-Alavoine, directrice de L’Agence quand les livres relient.

 

La médiation de la lecture se fait dans deux directions : faire rencontrer le livre partout, et amener les livres à tout le monde. Pour ce faire, plusieurs initiatives existent sur le territoire.

 

Élodie Viannet

L’Association des Collectifs Enfants-Parents-Professionnels est un réseau national décliné en associations régionales, ici l’ACEPP Auvergne. Elle fédère des projets de la petite enfance dans les territoires et met l’accent sur l’implication des parents. Elle propose des formations pour les professionnel.le.s de la petite enfance ainsi que de l’aide à la gestion associative. Depuis 2010, elle développe des projets sur l’éveil artistique et culturel, comme la Malle aux Livres qui contient une quinzaine de livres d’auteur.rice.s et illustrateur.rice.s auvergnat.e.s.

 

Joël Meurie

Sa mission n’est pas d’être un spécialiste de la petite enfance, mais de faire émerger des idées et des projets. Il travaille sur un projet commun à toutes les structures de la petite enfance pour éveiller l’enfant au livre. Cette idée a été lancée par les éducateur.rice.s avec la volonté de rendre le livre vivant dans toutes les structures de la petite enfance ; cela demande du travail en matière de formation de tous les agent.e.s concerné.e.s. Le projet les encourage également à conduire eux.elles-mêmes des projets afin que cette dynamique se poursuive et que ces structures s’ouvrent davantage au livre et aux bibliothèques.

 

Image de puy-de-dome.fr – ©JODIE WAY

 

Fanny Buffat

Médiathécaire à la médiathèque de Jaude, elle gère notamment l’accueil des assistantes maternelles., La médiathèque met à disposition des caisses de livres dans les crèches. F. Buffat a travaillé avec un centre d’accueil de personnes en situation d’extrême urgence, francophones ou non, et a été chargée de mettre des livres à leur disposition. Les livres joyeux et colorés n’ont eu aucun succès auprès de ces enfants, alors que des livres aux sujets plus touchants ont été plus populaires – les enfants, même non francophones, en demandant régulièrement la lecture.

 

Samia Meradji

Chaque bibliothèque déploie des moyens différents. La médiathèque de Chamalières fait régulièrement du « hors les murs » et se déplace dans d’autres lieux de la petite enfance. Par ses actions, elle souhaite se recentrer sur le livre et laisser le choix à l’enfant. Le parent doit apprendre à faire confiance à la capacité de son enfant à avoir du goût en matière de lecture ; le lien qui se tisse alors autour de la lecture est très important.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.